Sur quels critères se baser pour donner accès au parking d’entreprise ?

Sur quels critères se baser pour donner accès au parking d’entreprise ?

La Qualité de Vie au Travail (QVT) commence dès l’arrivée aux bureaux de l’entreprise. Que vos collaborateurs viennent en voiture, moto ou encore vélo, ils font leur premier pas le matin dans le parking d’entreprise. Le parking et sa bonne gestion jouent donc un rôle clé dans la QVT de vos employés. Mais la mobilité des collaborateurs est diverse et chaque entreprise gère son parking selon ses besoins internes. Si nous avons déjà vu un certain nombre d’erreurs à ne pas commettre dans l’attribution des places de parking, sur quels critères se baser pour donner accès au parking d’entreprise à l’ensemble des collaborateurs ? 

Voyons ça ensemble !

 

1- En fonction de la distance domicile-travail

Certains collaborateurs habitent plus ou moins loin de leur lieu de travail. Selon la distance domicile-travail il peut être alors compréhensible que certains salariés soient prioritaires pour garer leur véhicule. En effet, un employé devant parcourir plus de kilomètres pour aller travailler va davantage avoir besoin d’une place de parking pour garer sa voiture qu’un collaborateur habitant plus proche pouvant prendre un moyen de transport alternatif : vélo, transports en commun, trottinette, marche…

On voit également de plus en plus de cadres ou salariés fuir les grandes villes pour s’installer en banlieue ou campagne (84% des cadres seraient prêts à s’éloigner de leur lieu de travail pour profiter d’un meilleur cadre de vie selon une étude Cadremploi). Cette problématique de la distance domicile-travail évolue donc constamment et un parking flexible permet de s’adapter au mieux à chacun.

 

2- En fonction du mode de transport

Les modes de transports pour aller travailler ne cessent d’évoluer. Il y a encore quelques années, nous n’aurions jamais pensé pouvoir se rendre sur notre lieu de travail en trottinette électrique. Pour s’adapter aux nouveaux modes de transports, de nombreuses aides existent, ce qui a un impact sur la gestion des moyens d’accès des collaborateurs au parking d’entreprise.

Alors que 34% des salariés ont plus d’1h de trajet pour se rendre au travail (d’après Hrmaps) et que 7 salariés sur 10 prennent la voiture pour aller au travail selon l’Insee, ceux devant prendre la voiture son naturellement prioritaires dans le parking. Pour les autres, l’entreprise peut bénéficier de nombreuses aides pour faciliter leur mobilité. On pense notamment au remboursement à minima de 50% des titres des transports en commun, à la  prime à l’achat de vélo électrique ou encore au forfait mobilité durable permettant de récompenser l’entreprise et les salariés pratiquant le vélotaf.

Ces salariés ne devraient alors pas avoir les mêmes besoins et accès au parking d’entreprises que ceux empruntant la voiture car ils bénéficient déjà d’un certain nombre davantage (rembousement des transports en commun, forfait mobilité…).

 

3- Les contraintes personnelles

En plus des contraintes de distances ou véhicules, il y a une autre contrainte qui a un impact indéniable sur l’accès au parking d’entreprise. En effet, chaque collaborateur a des contraintes horaires, personnelles et familiales différentes. Si un collaborateur doit emmener ou aller chercher ses enfants à l’école à horaires fixes, il peut parfois difficilement faire cela en vélo ou en transports en commun, il va donc avoir besoin d’utiliser sa voiture et donc aura un accès au parking en conséquence

Il faut donc un parking flexible pouvant s’adapter aux contraintes diverses et variées des collaborateurs dans leur ensemble afin de faire en sorte qu’il soit le plus juste et égalitaire possible. Un parking bien optimisé dans ce sens permettrait d’augmenter la QVT des salariés. De plus, assurer la flexibilité des horaires et de l’entreprise (avec le parking entre autres) est un atout à mettre en avant et sur lequel il peut être bon de communiquer dans une logique de marque employeur. 

 

4- Selon la présence ou non sur site

Enfin, avec le télétravail et la forte rotation des postes, il est important d’adapter le parking aux va-et-vient des collaborateurs. Il faut donc gérer l’accès au parking en fonction des jours de présence sur site des collaborateurs afin d’être sûr de bien gérer la mobilité de tous les salariés.

Un système de libérations et réservations ponctuelles de places attribuées, différents groupes horaires et crédits à la réservation peuvent, par exemple, permettre de remplir ce besoin en flexibilité. Avec Copark for Work, notre solution de gestion de parking à destination des entreprises, un collaborateur ayant une place attribuée, s’il ne l’utilise pas tous les jours de la semaine, va pouvoir libérer sa place les jours où il n’en a pas besoin car il n’est pas présent sur site. Les autres collaborateurs ne bénéficiant pas d’une place attribuée vont pouvoir, grâce à notre application mobile, réserver cette place et accéder à leur tour au parking d’entreprise. Cette solution est gage d’efficacité mais permet également d’améliorer la QVT.

 

Vous l’aurez compris, pour répondre à la demande de flexibilité dans l’entreprise et au besoin de mobilité individuel de chaque collaborateur, il faut un parking adapté. Gérer les accès au parking d’entreprise est alors primordial pour maintenir une équité entre les collaborateurs et participer au mieux à la QVT de tous. Alors une fois tous les critères pris en compte, adoptez le parking partagé d’entreprise !

 

Vous souhaitez optimiser votre parking d'entreprise ?

Parlons en ensemble ! Nous serons ravis de vous aider dans la gestion de parking d’entreprise.